Exposition du 9 avril au 4 novembre.



L'exposition annuelle du Musée de l'Ecole de Bothoa sera cette année consacrée aux poupées, un jouet privilégié">
Découvrir Saint-Nicolas-du-Pélem

"La poupée, jouet éducatif"

Information / Réservation

Tél : 0296290272

Exposition du 9 avril au 4 novembre.

L'exposition annuelle du Musée de l'Ecole de Bothoa sera cette année consacrée aux poupées, un jouet privilégié dans le monde de l’enfance.

La poupée, jouet d'enfant, est aussi une affaire de famille et de société, par sa forte présence esthétique et émotionnelle, et par ses enjeux psychoaffectifs, comme l'attestent de nombreuses photographies du XIX e siècle. La poupée s'affirme comme un média culturel privilégié, particulièrement révélateur des valeurs qu'elle induit et des pratiques éducatives qui en découlent. Ce n'est donc pas sous l'angle du collectionneur que nous avons envisagé les poupées, mais sous l'angle de l'éducation, prise dans son sens le plus large.

Une représentation de l’idéal féminin

Avec la poupée de mode du XIX e siècle, puis la poupée Barbie, c’est un modèle esthétique normé qui s’est imposé aux fillettes. En parallèle, apparaissent peu à peu des poupons qui facilitent les jeux de maternage. L’invention du celluloïd, suivie de celle des matières plastiques, fait évoluer la production du secteur des jouets, mais le succès des baigneurs et des bébés perdure. Ainsi la poupée, objet complexe et multiforme contribue à l’éducation morale, à l’apprentissage social et à la formation idéologique des filles.

Exposition du 9 avril au 4 novembre.



L'exposition annuelle du Musée de l'Ecole de Bothoa sera cette année consacrée aux poupées, un jouet privilégié dans le monde de l’enfance.



La poupée, jouet d'enfant, est aussi une affaire de famille et de société, par sa forte présence esthétique et émotionnelle, et par ses enjeux psychoaffectifs, comme l'attestent de nombreuses photographies du XIX e siècle. La poupée s'affirme comme un média culturel privilégié, particulièrement révélateur des valeurs qu'elle induit et des pratiques éducatives qui en découlent. Ce n'est donc pas sous l'angle du collectionneur que nous avons envisagé les poupées, mais sous l'angle de l'éducation, prise dans son sens le plus large.

Une représentation de l’idéal féminin

Avec la poupée de mode du XIX e siècle, puis la poupée Barbie, c’est un modèle esthétique normé qui s’est imposé aux fillettes. En parallèle, apparaissent peu à peu des poupons qui facilitent les jeux de maternage. L’invention du celluloïd, suivie de celle des matières plastiques, fait évoluer la production du secteur des jouets, mais le succès des baigneurs et des bébés perdure. Ainsi la poupée, objet complexe et multiforme contribue à l’éducation morale, à l’apprentissage social et à la formation idéologique des filles.